Voici quelqu’un de safre

, par Jean Provencher

En français québécois, quelqu’un de gourmand, de glouton est un « safre ». M’est avis que c’est là un mot apporté de France dès le 17e siècle. Le Glossaire du Parler français du Canada (Québec, Presses de l’Université Laval, 1968) signale qu’on trouve le mot « safreté » pour gourmandise, gloutonnerie, safrerie, dans le Bas-Maine et la Normandie, en […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/03/3...