Voilà maintenant qu’un cercueil descend du grenier…

, par Jean Provencher

La maison est sans doute hantée. Le faubourg de Wilkes-Barre, habité par les ouvriers employés dans les mines Stanton, est dans la terreur et la consternation par suite de prétendues apparitions périodiques du spectre d’une jeune femme dans une maisonnette de Loomis Street, et ce spectre a cela de particulier qu’il ne se montre qu’en […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/11/0...