Voilà une plante naturalisée en ce pays à une époque très ancienne, selon Marie-Victorin

, par Jean Provencher

Et il ajoute que « dans certaines régions elle a l’apparence d’une plante indigène, se trouvant dans les habitats naturels » (Flore laurentienne, 1964, p. 205). On l’appelle Silène enflée ou Silène cucubale (Silene Cucubalus, Bladder Campion). À Trois-Rivières comme ailleurs, les enfants s’amusent sans doute encore à faire éclater son calice ; de là, le […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/07/1...