Vote à la Chambre des communes en faveur du rapatriement de la Constitution canadienne

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Sur 246 députés, seulement 24 se prononcent contre le projet. Lors d’une conférence de presse qui se déroule le lendemain, le premier ministre Trudeau manifestera son insatisfaction face à la décision du Québec qui veut porter la question du droit de veto, qui n’est pas reconnu par le présent projet de loi constitutionnelle, devant la Cour suprême.Sur 246 députés, seulement 24 se prononcent contre le projet. Lors d’une conférence de presse qui se déroule le lendemain, le premier ministre Trudeau manifestera son insatisfaction face à la décision du Québec qui veut porter la question du droit de veto, qui n’est pas reconnu par le présent projet de loi constitutionnelle, devant la Cour suprême. Source : Le Devoir, 3 décembre 1981, p.1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...